Venez nous voir sur notre stand du Roc d'Azur du 6 au 9 octobre 2022 !  En savoir plus !

Créé pour gagner

Voici la première chose à savoir à propos du tout nouveau Propel : il est conçu pour gagner des courses. Des grandes courses. Il y a une raison pour laquelle cette machine aérodynamique a fait ses débuts sur le Tour de France 2022 : il s’agit d’un vélo conçu pour permettre aux meilleurs coureurs du monde comme Dylan Groenewegen et Michael Matthews du Team BikeExchange-Jayco de faire la différence dans le money time.

Après des années de recherche et développement, suivies par de nombreux tests en conditions réelles ce début de saison, Dylan Groenewegen a dévoilé le nouveau Propel Advanced SL au monde entier en signant l’une des plus grandes victoires de sa carrière lors de l’étape 3 du Tour de France. Le Néerlandais a battu certains des meilleurs sprinteurs du monde à la photo-finish. Treize jours plus tard, Michael Matthews a prouvé que le nouveau Propel pouvait faire plus que sprinter, lorsqu’il a remporté en costaud l’étape 14 au profil vallonné.

Pour les sprinteurs rapides comme Groenewegen et Matthews, gagner ou ne pas gagner se résume souvent à ces moments nerveux dans les derniers kilomètres. Se positionner, attaquer, contrer. Jouer les coudes, prendre de l’angle, relancer. C’est là que le nouveau Propel prend les rênes du peloton.

Facteurs clés de performance

Intégration Aérodynamique

La philosophie selon laquelle le nouveau Propel a été conçu porte un nom : l’AeroSystem Shaping. Il s’agit d’un concept qui englobe un ensemble d’éléments. En effet, l’AeroSystem est une technologie qui consiste à analyser chaque tube, chaque jonction, chaque angle et chaque composant, à la fois individuellement et, plus important encore, de manière holistique.

L’objectif lors de la création des différentes pièces qui composent ce nouveau vélo est de simuler des conditions réelles. L’équipe d’ingénierie commence ce processus à l’aide d’un logiciel de simulation de flux d’air appelé dynamique des fluides computationnelle (CFD). Une fois tous les calculs effectués, les formes sont créées. Viennent ensuite les tests en soufflerie, suivis de la dernière étape : le test de prototypes sur route avec nos athlètes professionnels.

Efficacité gagnante

Le nouveau Propel Advanced SL est conçu à partir de la fibre de carbone la plus performante utilisée par Giant, et selon des techniques de fabrication de pointe pour obtenir un rapport rigidité / poids supérieur à celui de la génération précédente. Pour les compétiteurs, le rapport poids/puissance est la donnée la plus importante, il était donc essentiel de rendre le nouveau Propel à la fois plus rigide et plus léger.

Les tests montrent que le nouvel ensemble cadre et fourche est non seulement l’un des plus légers de sa catégorie, mais qu’il offre également des gains significatifs en termes de rigidité. Un poids plus léger et une rigidité accrue signifient une meilleure efficacité sur route. Lors de toutes les phases du développement du vélo, les ingénieurs de Giant se sont concentrés sur deux types de rigidité : la rigidité du cadre, qui détermine la flexion en torsion du cadre et de la fourche lorsqu’ils sont soumis à une charge ; et la rigidité au pédalage, qui mesure la flexion latérale au niveau de la zone du boîtier de pédalier lorsqu’une force est appliquée au niveau des pédales.

Facilement ajustable

Le cockpit a été entièrement repensé pour créer un tout nouvel ensemble cintre et potence Contact SLR Aero, qui facilite le changement de composants et le réglage de votre position. Ce nouvel ensemble OverDrive Aero maintient les gaines et durites à l’abri du vent tout en évitant les complexités liées à l’intégration totale que l’on peut observer sur de nombreux vélos aéro actuels.

Le nouveau cintre en carbone Contact SLR Aero dispose d’un méplat sur sa partie haute pour améliorer l’aérodynamisme et le confort des mains. Il a également d’un drop plus important pour un contrôle accru au sprint, en virage et en descente.

line break