{{Cart.NumberOfCartItems}} 0

Nico Quéré remporte la WES à Monaco !

lundi 15 avril 2019

Teams / Athlètes

Dès lors qu’une Coupe du Monde E-Bike enduro a été annoncée l’année dernière, Jey Maréchal et Nicolas Quéré ont de suite pris rendez-vous pour être présents lors de cette première historique à Monaco. Une fois les détails logistiques réglés, Jey et Nico se sont donné r...

Dès lors qu’une Coupe du Monde E-Bike enduro a été annoncée l’année dernière, Jey Maréchal et Nicolas Quéré ont de suite pris rendez-vous pour être présents lors de cette première historique à Monaco.

Une fois les détails logistiques réglés, Jey et Nico se sont donné rendez-vous à Peille, point de départ de cette compétition E-Bike pour deux journées qui s’annoncent grandioses.

 

 

Jour 1 : Vendredi 12 avril : Bike Check / Retrait des Dossards / Reconnaissance des spéciales

Le lendemain, sous un ciel couvert et avec des risques d’averses, Jey et Nico emmènent leurs Trance E+ SX passer le contrôle des vélos (Bike Check), étape indispensable pour être autorisé à prendre le départ : mesure d’un tour de roues, vérification des certificats de conformité, stickers sur roue, cadre et batterie. Déclarés « aptes », il ne reste plus à Nico et Jey qu’à aller récupérer leurs plaques de cadres et transpondeurs avant d’attaquer les reconnaissances.

Premier constat dès la Spéciale 1 : le terrain autour de Peille est technique et rocailleux… et les difficultés ne vont pas s’arrêter là avec une fine pluie qui commence à s’abattre et rend rochers et racines extrêmement glissants.

Après la spéciale 2, plutôt semblable à la 1ère mais un peu plus longue, il est l’heure de faire un petit pit-stop pour se ravitailler avant d’attaquer la reconnaissance de la 3ème et dernière spéciale. C’est le moment choisi par le ciel pour déverser des trombes d’eau sur le lieu de l’épreuve…

Une fois la pluie terminée, nos deux pilotes prennent la direction de la 3ème spéciale qui n’est autre que la mythique piste de DH de Peille, célèbre pour avoir forgé les talents du coin (Nicolas Vouilloz, Fabien Barel, Yoann Barelli, …). Cependant, juste avant de s‘élancer pour la reconnaissance, l’organisation les prévient que celle-ci n’aura pas lieu car trop dangereuse quand elle est mouillée et sera remplacée par la 1 ou la 2 le lendemain.

Jey et Nico décident donc de refaire la Spéciale N°2 pour terminer cette journée. Au final, 28km et 1200m de dénivelé positif sur un terrain très gras. Après une bonne douche et un nettoyage minutieux des vélos, il est l’heure de se rendre dans la principauté de Monaco pour profiter d’un peu de repos avant la grande journée du lendemain.

 

 

Jour 2 : Samedi 13 avril : Jour de Course

Jour de course et première historique à Monaco ! Le rider qui s’imposera au terme des trois spéciales deviendra le premier vainqueur qu’une manche de Coupe du Monde Enduro E-bike.

Premier malheur du jour, Nico se blesse en partant de l’hôtel et s’ouvre deux doigts de la main gauche… pas l’idéal quand on sait ce qu’il va devoir affronter aujourd’hui. Enfin, après un passage à l’infirmerie pour la pause de 3 Steri-Strips, c’est l’heure du grand départ.

Départ prudent pour Jey Maréchal qui prend la 24ème place de cette Spéciale 1. Débuts compliqués pour Nico Quéré qui prend un sérieux coup au moral à cause d’une grosse erreur dans la partie glissante lui coûtant de précieuses secondes. C’est là qu’un coéquipier est extrêmement utile et Jey va remplir ce rôle à merveille en reboostant Nico avant la Spéciale 2 car malgré son « incident », il termine quand même 5ème et tout reste à faire.

Remonté à bloc et le couteau entre les dents, Nico attaque tambour battant la spéciale 2 qu’il remporte en prenant notamment 8 secondes à Nicolas Vouilloz, nouveau leader. Désormais deuxième du général avant la dernière spéciale (de nouveau la SP1) et avec seulement 2 secondes de retard, tout se jouera sur la troisième et dernière partie !

Jey n’est pas en reste non plus et remonte aux portes du Top 20 malgré une piste « physique, technique et très glissante. »

Motivé comme jamais pour marquer l’histoire, Nico Quéré effectue une manche parfaite et remporte la dernière spéciale. Nicolas Vouilloz terminant à 5 secondes, c’est notre athlète Giant qui remporte cette première manche des World EBike Series Enduro !

 

 

Enorme satisfaction pour Nico qui va pouvoir soulever le trophée du vainqueur dans la principauté de Monaco et se livrer la traditionnelle bataille de champagne avec les autres médaillés du jour (voir photo ci-dessus) Nicolas Vouilloz et Kenny Muller, respectivement 2ème et 3ème. Jérémy Maréchal termine finalement 19 et place donc un deuxième vélo électrique Giant dans le Top 20 !

 

Le mot du vainqueur : « J’ai vraiment eu du mal à mettre dans le rythme aujourd’hui avec une grosse erreur d’entrée et de précieuses secondes perdues… Mais avec l’aide de Jey, j’ai su me remotiver à bloc pour gagner les deux spéciales suivantes. Je suis vraiment heureux de remporter cette première WES à Monaco ! »

Partager

More news

News sections