A partir du 1er Janvier 2021, le marquage des vélos neufs est obligatoire.  En savoir plus

La Leçon Numéro 1 d'El Professor - Descendre une marche

mardi 23 février 2021

Blogs

Depuis quelques temps déjà, vous retrouvez tous les mois Sébastien Petitjean, alias "El Professor" dans les pages du magazine Vélo Tout Terrain. Désormais, ce sera aussi sur le site web Giant. On commence cette semaine par un geste qui vous servira à chaque sortie: la descente de marche... de deux façons.

S'il y a bien des façons de descendre une marche, ce mois-ci, Sébastien #ElProfessor Petitjean nous en détaille deux.

La première à faible allure, la seconde à vitesse plus élevée. Cet exercice à pour but de vous faire franchir une marche que vous découvrez au dernier moment en sortie de courbe.

Passer une marche à faible allure: les conseil d'El Professor.

Si la marche fait une soixantaine de centimètres ou plus, il y a de fortes chances que pédaleir vienne heurter de nez de la marche. Même si les roues de 29 pouces permettent un meilleur franchissement, elle ne font pas tout.

1 - Avant tout, il faut anticiper le passage de marche en soignant son approche. Si l'obstacle se trouve juste après un virage, il faudra autant que faire se peut, remettre le vélo en ligne pour attaquer l'obstacle le plus droit possible.

2 - si on a eu le temps de l'anticiper, c'est toujours plus facile avec selle basse. C'est la raison pour laquelle nous vous conseillons une tige de selle télescopique.

3 - Pour éviter le contact du pédalier avec la marche, il faut utiliser la technique de "l'enrouler pousser" comme l'appelle Sébastien. C'est à dire qu'au moment où la roue s'engage, on pousse sur le guidon pour éviter que la roue ne se pose juste au bas de la marche. Ainsi, elle se pose un peu plus loin. Et il reste à absorber l'impact en fléchissant bras et jambes.

Passer une marche en la sautant: les conseils d'El Professor.

Vous avez plus de vitesse, ce qui vous permettra de passer la marche en reposant les deux roues en même temps. En plus d'être plus rapide, c'est aussi plus stable.

1 - Là, on va utiliser une technique proche de celle du "manual" consistant à pousser vigoureusement sur les jambes tout en basculant son poids vers l'arrière.

2 - A l'abord de la marche, les bras et chambres sont fléchis, le regard est lointain. On se prépare à détendre ses bras et jambes.

3 - La roue avant est dans le vide, la vitesse permet de conserver le vélo à l'horizontale. On détend les jambes et les bras en regardant loin devant.

4 - Quand les deux roues sont en l'air, le vélo est bien horizontal, les bras et jambes se préparent à amortir l'impact.

5 - Les roues reprennent contact avec le sol, les jambes et bras se fléchissent pour amortir l'impact. Vous fixez le regard vers la suite du tracé.

Lors de cette leçon Sebastien avait Damien comme élève. Nous lui donnons la parole:

"Je me suis rendu compte que la plus grosse difficulté c’est de vaincre l’appréhension. Grâce aux explications techniques d’El Professor, j’ai compris qu’il n’y avait pas plus de risque que ça... J’ai bien aimé voir les deux manières différentes. Parfois, on peut avoir une marche en sortie de virage que l’on n’a pas pu anticiper. En arrivant dessus avec très peu de vitesse, en l’enroulant ça passe très bien. A contrario, si j’arrive plus vite dessus, le saut est bien utile et la vitesse devient une alliée.

Maintenant je sais que quelle que soit ma vitesse et le type de marche, je pourrai utiliser une des deux techniques.

Ces ateliers m’ont permis d’apprendre des gestes techniques comme envoyer son vélo en avant et de déplacer son bassin de l’avant vers l’arrière, ce qui permet de faire reculer le centre de gravité. En appliquant ces gestes, il n’y a pas de risque pour le franchissement d’une marche."

Partager

News sections