A partir du 1er Janvier 2021, le marquage des vélos neufs est obligatoire.  En savoir plus

Il boucle un BikingMan après seulement 13 mois de vélo !

mercredi 28 octobre 2020

Teams / Athlètes

Cette semaine, sur les réseaux sociaux, nous sommes tombés sur l’histoire de Julien Marty et de son TCR. Vous ne connaissez pas Julien ? Normal, il n’est « pas dans le vélo » comme il se plait à la répéter. Certes, mais on peut dire qu’il a passé des heures sur la selle depuis un an. En effet, après seulement 6 mois de vélo, julien a décidé de se lancer un défi : être finisher du BikingMan Portugal.

Qu’est-ce que le BikingMan Portugal ? Le principe est simple : une ligne de départ, un tracé à suivre sur le GPS, deux check points avant une ligne d’arrivée 950 km plus loin. Les participants ont 120h pour boucler le parcours. Entre les CP qui sont obligatoires, chaque participant est libre et doit gérer sa course, son alimentation et son sommeil.

Impressionnés par cette aventure, nous avons passé un petit coup de fil à Julien pour faire plus ample connaissance. Ci-dessous le contenu de notre entretien.

Giant France : En quelques mots, qui es-tu ?

Julien Marty : Bonjour je m’appelle Julien Marty je viens d’avoir 38 ans. J’ai une vie de famille épanouie avec une petite fille de 7 ans et ma compagne dans les Landes. Je travaille en tant que Marketing Manager pour la marque d’Energy drink Monster Energy. J’ai un petit passé dans le Motocross et Freestyle Motocross que j’ai pratiqué pendant une vingtaine d’années.

Giant France : Comment es-tu venu au vélo ?

Julien Marty : Après la moto j’ai complètement délaissé le sport en général pendant plusieurs années. J’ai repris goût à l’effort il y a 3 ans avec le running dans un premier temps. Mais j’ai vite ressenti le besoin d’avoir un guidon entre les mains; j’ai donc assez naturellement attaqué le VTT en mode Cross-country chez moi dans les Landes mais aussi dans les montagnes auvergnates, dont je suis originaire. Puis le vélo de route est arrivé complétement par hasard… Mon père avait laissé un vieux Peugeot Tourmalet dans le garage (qui est maintenant exposé au mur dans mon bureau) dont il se servait quand il venait en vacances. Un matin j’ai voulu tester : je suis parti faire un petit tour avec sa vielle machine… j’ai fait 58 kms. Ce fut une véritable révélation pour moi. J’ai depuis enchainé les sorties et les kilomètres dans les Landes et dans les belles montagnes basques tout près de chez moi.

Giant France: Qu’est-ce qui t’as poussé à te lancer dans un défi comme le BikingMan ?

Julien Marty : Je suis tombé sur un reportage BikingMan sur L’Equipe21. L’épreuve et le créateur Axel Carion m’ont vraiment inspiré. Je ressentais ce besoin de me dépasser à nouveau, de sortir de ma zone de confort comme j’avais pu le faire pendant mes années de compétition en motocross, et cette fois dans un cadre complétement inconnu pour moi et dans des conditions extrêmes. J’avais conscience de mon manque d’expérience mais ce défi m’a motivé à me lever tous les matins tôt et travailler dur pour atteindre mon objectif! Cela pouvait paraitre fou de me lancer dans une course d’Ultra (950km :12 000d+) en autonomie totale, sans assistance et avec à ce moment-là, seulement six mois de vélo derrière moi… Mais je ne suis pas non plus arrivé en touriste. A partir de mon inscription au BikingMan j’ai vraiment fait une préparation à la hauteur de mon défi, avec en moyenne entre 15 et 20h de vélo par semaine, ça pouvait même atteindre 25h/semaine au pic de mon entrainement. En parallèle je devais assurer mon job et ma vie de famille; ce fut une période de sacrifices mais j’ai toujours pu compter sur ma femme et ma fille. Je me suis également initié à la sophrologie avec Ondine Frager, ce qui m’a énormément apporté dans ma préparation. Je le conseille à tous les athlètes dans le sport en général, pro ou amateur, c’est un outil incroyable !

Giant France : Comment-as-tu choisi ton vélo ?

Julien Marty : Mon premier GIANT fut un TCR Sunweb que j’ai racheté à un collègue rencontré en sorties. J’ai accroché immédiatement, la géométrie du cadre et son côté polyvalent me convenait à 100%. J’ai tellement aimé que quelques mois après je suis allé commander le Giant TCR Advanced Pro 1 Disc chez mon revendeur. Je me suis senti à l’aise instantanément, que ce soit d’un point de vue sécurité mais aussi niveau confort, avec la bonne étude posturale qui va avec, j’étais au paradis ! C'est un vélo réactif, polyvalent entre plat et montagne et beaucoup plus aéro que les anciennes versions. Le passage aux disques, un vrai changement me concernant, surtout niveau sécurité et confort en montagne, car j’adore descendre et là à mon niveau je peux vraiment engager beaucoup plus qu’avant. Niveau Look c’est important pour moi aussi, j’aime avoir une belle machine…Je suis adepte du sobre et le petit dégradé noir/violet c’est fin et c’est beau. Les jantes SLR d’origine sont une super base que je trouve plutôt confort et efficace.

Giant France: Quelles adaptations ont été nécessaires pour une telle épreuve ?

Julien Marty : J’ai seulement mis des pneus en 28, adapté des prolongateurs ProLine avec des pontets de rehausse faits sur mesure, tout cela pour plus de confort sur cette épreuve longue distance. J’ai également installé le classique en bike packing avec une sacoche arrière et une sacoche de cadre sur le tube supérieur et enfin un système d’éclairage longue durée. Mis à part les pneus en 28 je suis parti sur cette aventure avec un vélo entièrement d’origine et je n’ai eu aucun souci sur le vélo pendant ce BikingMan : RAS , même pas une vis de perdue.

Giant France: Maintenant que tu es descendu de vélo, que retiens-tu de cette aventure ?

Julien Marty :  Ce fut un retour à la maison avec l’agréable sentiment d’être venu chercher tout ce que je voulais personnellement, humainement et sportivement ! Il y aura d’autres nouvelles aventures BikingMan, c’est certain, mais j’ai également déjà quelques autres défis personnels en tête alors j’espère pouvoir partager tout cela avec vous prochainement !

Même si après une telle aventure, le résultat est anecdotique. Julien nous a confié que s’il n’avait annoncé aucun objectif à son entourage, il avait pour objectif de boucler l’épreuve en 3 jours, soit 72 heures. Challenge largement relevé puisqu’il finit à une très honorable 16ème place en 59h et 57mn.

Nous en sommes venus à parler de Cédric Soubeyras à qui nous avons donné un petit coup de fil. Ce qu’il en dit :

« Je connais Julien depuis maintenant 5 ans grâce à ma signature avec Monster Energy et sa situation de rider manager pour Monster en France. Il faut savoir que lorsque j’ai connu Julien il faisait probablement 10kg de plus et savait tout juste ce que c’était un vélo.  La marche qu’il a franchie en 13 mois est tout simplement incroyable ! Il a débuté le vélo de route et 13 mois plus tard on le voit finisher d’une course Ultra de 950km.  Et qui plus est, sur un Giant ! Donc forcément je suis fier de lui. Fier du pas de géant qu’il a fait en un an et il me tarde une chose : partir sur une épreuve longue distance avec lui pour partager tout ça et pousser à mon tour mes limites, sortir de ma zone de confort. »

Ne soyez donc pas surpris si on vous parle dans quelques temps de Cédric Soubeyras au départ d’un BikingMan.

#RideUnleashed

Partager

Produits concernés

News sections