A partir du 1er Janvier 2021, le marquage des vélos neufs est obligatoire.  En savoir plus

Axel Roudil-Cortinat Champion de France VTT XC Marathon

lundi 19 juillet 2021

Teams / Athlètes

Le jeune vététiste Axel Roudil-Cortinat est devenu Champion France de VTT XC Marathon ce samedi sur la MB Race, longue de 140km. Nous l'avons contacté pour qu'il nous raconte cette incroyable journée.

Dés le début de cette semaine, à la sortie des Championnats de France de VTT XCO, Axel Roudil-Cortinat se remobilisait sur son nouvel objectif : les Championnats de France VTT XC Marathon.

Avec Jeremie Serres, team manager du Giant France XC Team, nous sommes revenus sur les préparatifs d’une telle course : « Nous sommes montés à Megève dès le jeudi pour préparer la course et permettre à Axel de repérer le terrain. Depuis quelques temps, il avait cet objectif en tête. En effet, quand tu as été vice-champion de France VTT XC Marathon à seulement 18 ans, c’est légitime de te dire qu’un jour le maillot sera pour toi. Nous savions évidemment qu’Axel avait des capacités pour l’effort long, mais de là à concrétiser sur une course aussi longue avec tant de dénivelée, c’est autre chose. Il a été épatant. Nous sommes tous ravis pour lui."

En effet, sur le papier les chiffres annoncés par l’organisation font peur : 145km et 7200m+ sont au programme de cette MB ultra Somfy support des Championnats de France VTT marathon 2021, du jamais vu pour une telle épreuve. Axel et son VTT Giant Anthem Advanced Pro 29 1 devaient faire face à un gros défi en soulignant le caractère exceptionnel de cet événement : « C’est plutôt une course qu’on qualifierait d’ultra-marathon. Le vendredi, nous avons fait une reconnaissance de certaines portions du parcours avec des VTTAE. Je savais que sur cette distance, en fonction des conditions, ça pouvait aller jusqu’à 10h de course. C’était important de repérer le parcours et de positionner des points stratégiques sur lesquels le staff allait pouvoir me ravitailler. »

S’il existait 3 zones officielles pour l’assistance technique, ce n’était pas le cas pour les ravitaillements qui étaient libres. Cette reconnaissance a permis de valider les accès, et de prévoir les points de ravitaillements qui allaient être très importants sur le final. Et ça a été le cas.

La MB Ultra Somfy est la course phare de l’événement et se décline sur 3 formats. Tous les coureurs partent en même temps d’un point de départ unique de Megève. Après, en fonction de leurs objectifs leur état de forme, ils décident de s’arrêter ou alors poursuivre jusqu’à la prochaine porte horaire. Les participanst pouvaient choisir entre 3 distances : 70 km & 3500m D+| 100 km & 5000m D+ | 140 km & 7000m D+, le 140 km étant support des Championnats de France de VTT XC Marathon.

Nous avons joint Axel Roudil-Cortinat ce matin au téléphone pour qu'il puisse nous raconter sa course.

« Il faisait frais le matin. J’ai décidé de partir en manches longues. Je savais qu’on partait pour bon chantier. Il y avait du beau monde au départ. Urs Huber, déjà double vainqueur de la MB Race était évidemment le favori. J’avais un schéma de course en tête mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Au début mon objectif était de le suivre sans prendre d’initiative sur la course et surtout de pas se cramer en roulant fort trop tôt. Mais c’est finalement parti très vite. Dans la 1ère bosse j’avais l’impression d’être sur un format olympique tellement ça roulait fort ! Au kilomètre 12, j’étais dans un groupe avec Pierre Billaud (Champion de France XCM 2019), Urs Huber, Hugo Drechou (champion de France XCM 2020) et Aymeric Turcat (Champion de France XCM 2018). Je connais Urs et sais qu’il est plus fort que moi sur les ascensions très longues. Nous savions qu’il n’allait pas être tenable dans les bosses. Avec Hugo, nous avons décidé de nous détacher dans la descente. L’idée était de faire la descente à notre allure sachant qu’il descend moins vite que nous. L’objectif était de se donner une respiration pour la bosse suivante pensant bien qu’il allait nous reprendre. Donc à un moment, nous nous sommes retrouvés à 3 français en tête. Puis Urs est revenu sur nous avec l’italien. On sentait qu’il était très fort. Dans la plus grosse bosse du parcours entre Praz-sur-Arly et le Mont Vores, il a attaqué. Là, j’ai compris que ça ne servait à rien de l’accrocher j’ai roulé à ma main. De son coté, Pierre avait une personne à chaque point de ravito qui lui tendait sa nourriture et les bidons. Il ne s’arrêtait pas, il a creusé un écart. Du kilomètre 70 au kilomètre 100 j’étais seul en chasse derrière l’italien et Pierre qui avait pris une peu de champ. J’ai réussi à distancer Hugo, j’ai appris plus tard qu’il avait décidé de s’arrêter au 100ème km à Combloux. C’est là qu’on m’annonce que je suis à 4 minutes derrière Pierre. Je me suis arrêté au ravito, j’en ai profité pour changer de maillot et passer en court. Puis, je me suis mis en chasse. Je savais que c’était possible de combler l’écart. Je me suis dit qu’il restait seulement 2 heures. J’ai avalé un gel, je me suis mis à bloc et j’ai repris Pierre.  Puis, il a eu cette dernière ascension sur une piste de ski qu’on montait tout droit. Il fallait pousser à coté du vélo. Même en reconnaissance en e-bike la veille nous l’avions passée à pieds. J’avais l’italien en ligne de mire et j’en ai fait un objectif. Peu à peu je lui prenais du temps mais je ne l’ai pas rattrapé. Sur tout le final, il y avait beaucoup de relances. Il fallait rester concentré. Je savais que le titre était au bout, mais tant que la ligne n’est pas franchie, rien n’est fait. Même quelques hectomètres avant l’arrivée, alors que j’avais 15 minutes d’avance sur Pierre Billaud, je me suis retourné… et puis je l’ai franchie et ça été une très grosse émotion ! »

Nous avons posé la question à Axel. Tu es maintenant Champion de France ! qu’est-ce que ça t’inspire ?

Axel répond « Et oui je suis Champion de France ! Tu ne le réalises pas forcément en passant la ligne. C’était un objectif même si je l’affichais peu. J’avais déjà été vice-champion de France en 2019. Ça m’a permis de mesurer que tout le monde se souvient du Champion de France, mais pas du 2ème. Et maintenant c’est mon tour. C’est vraiment une joie et ça va être un honneur de porter le maillot pendant un an. Avec ce titre, je vais accéder à un statut différent qu'il va falloir assumer maintenant. »

Au téléphone Axel nous confiait que cette course laisse des traces. Qu’à la fin, l’effort était tellement violent « qu’on a l‘impression de sentir les muscles qui se déchirent. » Souhaitons-lui une bonne récupération et encore une fois « Bravo Champion ! ».

Sur les 9h29’40’’ qu’a duré la course ( et oui tout de même!), Axel Roudil-Cortinat roulait sur un VTT Giant Anthem Advanced Pro 29 1 et portait des chaussures de VTT Giant Charge Pro HV et un casque de vélo Giant Rev Pro Mips.

Les résultats de la MB Race Ultra Somfy  sont ICI.

Partager

News sections