*Avis sur les envois lors de la période des fêtes*  En savoir plus

YOGA POUR CYCLISTES

En plus des exercises de récupération traditionnels comme les étirements et le rouleau, le yoga peut être une partie importante du programme d’entraînement de tout athlète. Une pratique de yoga constante peut aider les athlètes à améliorer leur performance et aider à la récupération. Le soigneur de l'équipe Giant Factory Off-Road, Paweł Zimón, travaille avec les athlètes de l'équipe, dont Josh Berry, un ancien pro sur route devenu spécialiste de courses de gravel bike, pour les aider à intégrer le yoga dans leurs programmes d'entraînement. Que vous soyez nouveau dans le yoga ou que vous soyez déjà expérimenté dans votre pratique, voici un aperçu de ;a part de Paweł, ainsi qu'un ensemble simple de poses qu'il a créées spécialement pour les cyclistes. Et dans la vidéo ci-dessus, Josh nous explique sa pratique.

Le yoga consiste à adopter un ensemble de différentes positions ou «poses» destinées à étirer et à activer différentes parties de votre corps. De plus, le yoga incorpore traditionnellement des éléments de contrôle de la respiration et de méditation. En bref, le yoga nous amène à une pratique d'étirement profonde et connectée qui nous aide à calmer notre esprit et à apaiser notre corps.

Dans l'ensemble, le yoga peut vous aider:

  • Augmenter la flexibilité des groupes musculaires spécifiques au cyclisme
  • Développer un tronc et un dos solides pour la stabilité du haut du corps
  • Réduire la douleur et l'inconfort des longues journées sur la selle
  • Accélérer la récupération grâce à un travail respiratoire concentré
  • Aider à prévenir les blessures

En tant que cyclistes, nous pouvons ressentir de la tension au niveau des fléchisseurs de la hanche ainsi que des douleurs au cou, aux épaules et au dos. Le yoga est particulièrement utile pour faire face à ces problèmes spécifiques au cyclistes, car de nombreuses poses sont conçues pour cibler les fléchisseurs de la hanche et le bas du dos, renforcer la force musculaire et améliorer la stabilité globale. Le yoga nécessite également une technique régulière et contrôlée qui se traduit brillamment par le cyclisme, en particulier lors d'efforts intenses lorsque l'efficacité aérobique est si importante.

La séquence suivante est un ensemble simple pour vous aider à débuter votre pratique du yoga. Répétez la série de poses de chaque côté de votre corps, autant de fois que cela vous fait du bien. N'en faites pas trop et ne vous forcez pas à prendre des postures - si cela fait mal, relâchez un peu. La flexibilité et la stabilité viendront avec le temps. Et, quoi qu’il arrive, n’oubliez pas de respirer!

Commencez en position debout et concentrez-vous sur le redressement du bas du dos en repliant votre bassin et en amenant votre nombril à votre colonne vertébrale. Nous appelons cela la posture de la montagne. Levez vos bras droit dans les airs, paumes vers l'intérieur et laissez tomber vos épaules loin de vos oreilles. Essayez de garder un dos droit tout le temps. Vos muscles abdominaux et fessiers doivent être engagés (resserrés) pour soutenir votre corps. Prenez une profonde inspiration… Pendant que vous expirez, penchez-vous vers l'avant à la taille avec un dos droit vers un angle de 90 degrés. Faites une pause. Ensuite, relâchez vos mains sur le sol, pliez vos genoux au besoin, pliez profondément dans l'étirement. Vous sentirez vos ischio-jambiers, vos épaules et votre dos commencer à s'ouvrir.

À partir de cette posture penchée vers l'avant, placez votre pied gauche en position de fente avec vos mains sur le sol. Vous sentirez l'étirement dans les deux ischio-jambiers. Laissez tomber votre genou gauche au sol, relevez vos mains en l'air, paumes vers l'intérieur et plongez dans l'étirement. Encore une fois, écoutez votre corps! Nous travaillons sur l'étirement des fléchisseurs de la hanche et l'ouverture de la poitrine. Assurez-vous que votre genou droit ne dépasse pas vos orteils droits. Après quelques respirations, relâchez vos mains et vos yeux vers le sol. Ramenez votre pied droit à la rencontre de votre gauche, comme si vous étiez en position de planche, et poussez vos hanches vers le ciel dans la posture du chien tête en bas. Gardez votre colonne vertébrale droite, engagez votre tronc en amenant votre nombril vers votre colonne vertébrale et laissez tomber vos épaules loin de vos oreilles. Lorsque vous êtes prêt, laissez tomber les deux genoux au sol à peu près à la largeur des épaules, pieds joints. Laissez tomber votre poitrine entre vos jambes, les bras étendus vers l’avant sur le sol et reposez-vous dans la posture de l’enfant. Enfin, sortez de la posture de l’enfant, le corps couché face contre terre, les pieds joints et les mains posées sous les aisselles.

De là, placez vos mains à plat sur le sol sous vos aisselles et appuyez doucement dans la posture du sphinx. Montez à quatre pattes (les mains et les genoux au sol), étendez à nouveau dans la posture du chien tête en bas, puis amenez votre pied gauche vers l'avant et répétez la séquence à partir de la fente.

Une fois que vous avez terminé cette séquence, vous pouvez la répéter. Remarquez toute différence dans ce que vous ressentez. J'espère que vous ressentirez plus de souplesse au niveau de votre dos, vos hanches et vos épaules, ce qui améliorera la stabilité et le confort pendant que vous roulez. Bonne chance!

Partager