Groenewegen sprinte vers la victoire d'étape du Tour de France !

dimanche 3 juillet 2022

Teams / Athlètes

Dylan Groenewegen a offert à l'équipe BikeExchange-Jayco sa première victoire d'étape du Tour de France 2022, propulsant vers une victoire au sprint âprement disputée lors de l'étape 3 à Sønderborg, au Danemark.

Ce fut une victoire émouvante pour le Néerlandais de 29 ans, qui a rejoint l'équipe BikeExchange-Jayco au début de cette année et courait sur son nouveau vélo de route aérodynamique Giant Propel Advanced SL avec un CADEX WheelSystem. Il s'agissait de la cinquième victoire d'étape en carrière de Groenewegen sur le Tour de France et de la première depuis 2019.

"Ce fut un grand retour pour Dylan", a déclaré Matt White, directeur sportif en chef de Team BikeExchange-Jayco. "Ce n'est jamais facile de changer d'équipe et il a travaillé très, très dur cette année et nous avons un groupe très fort et engagé autour de lui. Vous avez vu le résultat d'aujourd'hui à quel point ils étaient engagés. Ils lui ont donné toutes les chances de gagner et il a très, très bien terminé.

Après la course, Groenewegen a remercié les gens autour de lui pour l'avoir aidé à remonter sur la plus haute marche du podium du Tour. "Je dois remercier mon équipe, ma famille et mes amis de m'avoir ramené sur le Tour en pleine forme", a-t-il déclaré.

L'étape 3 de 182 km de Vejle à Sønderborg devait être une confrontation de sprinteurs et c'est exactement comme ça qu'elle s'est déroulée. Au début de la course, le pilote danois Magnus Cort a fait une échappée en solo, offrant un spectacle aux foules de fans locaux alors qu'il prenait tous les points KOM de la journée pour prolonger son temps sous le maillot à pois.

Après la dernière montée KOM de la journée avec 53 km à parcourir, il était temps pour les équipes de sprinteurs de prendre le contrôle. Cort a rapidement été rattrapé et l'équipe BikeExchange-Jayco est restée à l'avant, se battant pour la position de préparer Groenewegen pour la finale. Le coureur néerlandais avait été déçu de son arrivée lors de l'étape 2 de la veille, qui s'était également terminée par un sprint massif, et l'équipe était déterminée à revenir en force.

"Hier ne s'est pas passé comme nous le voulions, mais vous devez avancer rapidement", a déclaré White. "C'est le secret pour réussir quoi que ce soit dans la vie et dans le sport. Les garçons n'ont pas bronché du tout après hier et ils se sont engagés à 100% envers Dylan.

Groenewegen a dû parcourir un dernier 10 km mouvementé, puis faire un mouvement parfait pour devancer certains des sprinteurs les plus rapides du monde, dont Wout van Aert, Jasper Philipsen et Peter Sagan, qui ont respectivement terminé deuxième à quatrième.

"Hier, j'étais un peu en colère contre moi-même", a déclaré Groenewegen, qui a porté le casque Giant Pursuit pour remporter la victoire. "Aujourd'hui, nous avons été longtemps coincés, et j'ai aussi été un peu impliqué dans une chute à neuf kilomètres de l'arrivée. Mais [l'équipe] m'a remis en place, nous sommes restés calmes. Au final, j'étais sur le côté droit, Amund [Grøndahl Jansen] m'a mis dans une très bonne position sur le coin gauche, j'ai eu un peu de mal dans le coin gauche, mais à l'arrivée c'était suffisant et je peux encore Je n'y crois pas.

Pour l'avenir, les coureurs ont un jour de congé pour voyager lundi alors qu'ils quittent le Danemark et se dirigent vers la France. La course de trois semaines reprend mardi avec l'étape 4, un parcours vallonné de 172 km de style classique de Dunkerque à Calais.

Partager

Sections d'actualités